Comment hiverner sa piscine : hivernage actif vs hivernage passif

comment hiverner sa piscineL’été est fini, les températures deviennent de plus en plus froide et vous ne souhaitez plus vous baignez. Il est temps dans ce cas de mettre en hivernage votre piscine. En fonction de votre situation géographique et du type de piscine que vous avez, vous allez opter pour une des deux méthodes possibles  : l’hivernage actif ou l’hivernage passif.

Cet article est un résumé sur l’hivernage il vous permettra de savoir comment hiverner sa piscine ? et quel type d’hivernage vous devez choisir ? en fonction de votre situation, des avantages et inconvénients de chaque méthodes.

 

 

Qu’est-ce que l’hivernage ? pourquoi hiverner sa piscine ?

L’hiver est la période de l’année la plus difficile et dégradante pour votre piscine. En effet, les mauvaises et rudes conditions climatiques peuvent endommager votre piscine :

  • le vent va amener des feuilles mortes, diverses débris et saletés qui  vont salir votre eau
  • la pluie qui va déregler l’quilibre de votre eau et faire monter son niveau
  • le froid et la neige qui vont endommager vos équipements et votre bassin

Si vous ne faites rien, votre piscine peut devenir inutilisable lors de la prochaine saison !

C’est pourquoi il est indispensable d’hiverner sa piscine afin de la protéger contre les intempéries de l’hiver et prolonger ainsi sa durée de vie. Concrètement l’hivernage a 2 fonctions :

  • protéger votre bassin et votre système de filtration des risques de gel qui peuvent abîmer de manière irréversible votre piscine (des canalisations qui explosent du fait de l’eau qui gèle par exemple).
  • préserver la qualité de votre eau ce qui facilitera et diminuera les coûts de remise en route de votre piscine au printemps prochain. En effet, une eau de piscine préservée est plus simple à remettre en état et nécessitera moins de quantité de produit de traitement.

Enfin, l’hivernage vous permettra également d’effectuer un check-up complet de votre piscine (pompe, filtration, joint, liner, skimmer…) et d’effectuer les éventuelles réparations dont elle a besoin et dont vous n’aviez pas le temps de vous occupez durant l’été.

 

Quand hiverner sa piscine ?

Il n’y a pas de date précise pour commencer un hivernage car cela va dépendre du climat de votre région. En règle générale vous pouvez commencer les différentes étapes d’hivernage quand l’eau de votre piscine passe de manière constante en dessous de 12°C. J’insiste sur le « constante » car il ne faut pas que la température de votre eau fluctue et passe au dessus de 12°C pour que votre hivernage soit efficace.

Pourquoi 12°C ? C’est simple, à partir de cette température les différentes bactéries, algues et champignons présent dans votre eau vont arrêter leur développement. C’est la température à partir de laquelle vous pouvez laissez votre piscine sans traitement ou tout du moins sans traitement régulier.

 

Que faire si l’eau de ma piscine passe au dessus de 12°C ?

C’est que le climat est encore trop doux. Vous devez donc attendre que votre eau reste bien à 12°C ou en dessous pour être sûr qu’elle ne repassera pas au dessus de cette température. La fin de l’automne et le début de l’hiver peuvent connaître des redoux de température surtout dans les régions chaudes du sud de la France. Pour être sûr, vous pouvez attendre que votre eau descende entre 9 et 10°C ainsi même s’il y a un redoux la température ne remontera pas au dessus de 12°C.

Attention à ne pas attendre trop longtemps pour hiverner votre piscine, vous pourriez être pris par le temps et les risques de gel de votre eau risquerai d’endommager vos canalisations.

 

L’hivernage pour quel type de piscine ?

Avant de vous énumérer les avantages et inconvénients, de chaque méthodes d’hivernage, il faut savoir que certaines piscines n’ont pas besoin d’être hivernées. C’est la cas pour :

  • les piscines enterrées ou hors sol qui se situe dans les régions tropicales ou équatoriales dans lesquelles il n’y a pas d’hiver donc la température de l’eau ne descendra jamais en dessous des 12°C.
  • les piscines hors sol démontables de type autoportante, tubulaire ou gonflable. Pendant la période hivernale, il suffit de les vider, les sécher, les démonter et les ranger au sec pour pouvoir les réutiliser l’année prochaine.
  • les piscines intérieurs ou sous-abris fixe qui sont généralement chauffées et protégées l’hiver.

Pour les piscines enterrées ou hors sol de type piscine bois, ppp ou en acier, il vous faudra procéder à un hivernage.

 

Techniques d’hivernage : hivernage passif vs hivernage actif

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Pour mettre en hivernage votre piscine vous avez le choix entre 2 méthodes selon la région dans laquelle vous habitez : l’hivernage passif ou l’hivernage actif. Pour vous faire une idée sur la meilleure méthode pour votre cas vous trouverez ci-dessous un comparatif :

 

L’hivernage passif

Définition Appelé aussi hivernage complet, totale ou classique, il consiste à mettre en sommeil votre piscine en arrêtant son fonctionnement et plus particulièrement votre système de filtration.
Pour qui ? Convient pour les régions froides où il neige ou gel régulièrement pendant plusieurs jours et encore plus si votre piscine n’est pas équipée de coffret anti-gel.
Solution de tranquilité souvent choisi pour les résidences secondaires.
Principe de fonctionnement
  • nettoyez votre piscine et votre filtre
  • baissez le niveau d’eau sous les skimmers, buses de refoulement et prises balai
  • vidangez complètement votre système de filtration et isoler vos canalisations
  • utilisez un produit de traitement d’hivernage
  • couvrez votre piscine à l’aide d’une bâche hivernage
Avantages
  • pratique : une fois mise en place vous ne vous occupez plus de rien
  • économique : votre piscine ne consomme pas d’électricité durant la période d’hivernage
  • moins onéreuse en terme de produit au court de l’hivernage.
Inconvenients
  • long et fastidieux à mettre en place
  • cher de terme d’équipement pour la 1ère mise en place
  • remise en marche plus complexe et plus coûteuse en terme de produit.

 

Étapes de la mise en place d’un hivernage passif

 

L’hivernage actif

Définition Appelé aussi semi-hivernage ou hivernage dynamique, il consiste à laisser en marche son système de filtration mais au ralenti.
Pour qui ? Convient pour les régions au climat tempéré dont l’hiver est doux : pas de gelé ou gelé ponctuelle. Solution bien adaptée pour les piscines équipées d’un coffret anti-gel.
Principe de fonctionnement
  • diminuer le temps de filtration : entre 2 et 3h par jour pour avoir toujours une eau en mouvement et éviter les risques de gel
  • utilisez un produit d’hivernage
  • option : couvrez votre piscine avec une bâche hiver
  • option : utilisez un coffret anti-gel pour automatiser la filtration.
Avantages
  • garder une bonne qualité de l’eau
  • protection de votre pompe d’un grippage dû à un arrêt prolongé
  • solution la plus simple pour hiverner sa piscine
  • moins onéreuse et plus simple lors de la remise en marche de votre piscine au printemps
  • plus esthétique si vous n’utilisez pas de bâche hiver
Inconvenients
  • surveillance plus fastidieuse de votre piscine pendant l’hiver : regarder que votre eau ne gel pas, que la filtration marche correctement, contrôler l’équilibre de l’eau, ajouter des produits d’hivernage… Vous pouvez diminuer vos interventions en obtant pour un coffret anti-gel qui démarrera votre pompe si la température exterieur passe en dessous de 0°C et éviter que votre eau ne gèle.
  • nettoyez de façon régulière votre piscine si vous n’avez pas pris de bâche hiver
  • moins économique en énergie puisque la pompe marche tout l’hiver même au ralenti.

 

Étapes de la mise en place d’un hivernage actif

 

 

Soyez le premier à publier un commentaire.