Comment traiter sa piscine au sel ?

FranckEntretien & Traitement, Nouveautés et évènements autour de la piscine, du jardin et du bien-être1 Commentaire

banniere-hp-big7

Nous avons décidé aujourd’hui de vous présenter un traitement de plus en plus présent chez les propriétaires de piscine : l’électrolyse au sel. Parmi les automatismes de traitements d’eau de piscines, les électrolyseurs équipent avec succès depuis de nombreuses années déjà une quantité importante de piscines.

Nous exposerons dans un premier temps le fonctionnement et les avantages d’un traitement par le sel et ce qu’il faut prévoir si l’on souhaite traiter sa piscine avec ce système. L’électrolyseur vous permet aussi d’automatiser votre piscine et de profiter pleinement de vos moments de baignades !

Le fonctionnement de l’électrolyse

De façon schématique, l’électrolyseur diffuse un faible courant électrique continu en basse tension dans une solution saline, produisant ainsi de l’hypochlorite de sodium (chlore actif). Concrètement, l’électrolyse de l’eau salée sépare la molécule de sel (NaCl) en ions chlore et sodium. Combiné à l’eau, ce chlore (hypochlorite de sodium) permet la destruction permanente des germes pathogènes ou non, des algues, ainsi que des matières organiques et des dérivés azotés des baigneurs (sueur, urée…).

Une fois son action désinfectante terminée, ce chlore naturel se recombine avec le sodium présent dans l’eau et reforme naturellement du sel, sous l’action des UV du soleil. Ce processus est infini.

Les avantages du traitement au sel

L’électrolyseur de sel offre une désinfection instantanée et rémanente des piscines, tout en les protégeant efficacement des algues. Contrairement aux chlores organiques (galets longue durée, pastille choc…), l’hypochlorite de sodium est un chlore qui est produit sans stabilisant, rendant ainsi inexistant tout risque de sur-stabilisation.

En effet, les particuliers qui traitent aveuglément avec des chlores organiques rajoutent sans le savoir, à chaque fois, du stabilisant dans la piscine. Or, contrairement au chlore lui même, le stabilisant de chlore (acide cyanurique) s’additionne dans l’eau sans se dégrader. En excès (taux supérieur à 75 g/l), ce stabilisant bloque l’action du chlore. L’électrolyseur nous épargne donc ce problème.

Par ailleurs, vu que le chlore actif se retransforme en sel après son action désinfectante, cela empêche la formation des fameuse chloramines irritantes et odorantes, que l’on rencontre dans le traitement chloré mal équilibré des piscines. Le bassin est donc toujours prêt à la baignade.

Grâce à se traitement automatique qui désinfecte en continu, les piscines ne sont plus soumises aux à-coups des traitements manuels, voire à certains oublis. Cette production linéaire de chlore – juste ce qu’il faut – offre un confort de baignade, agréable à la peau et aux muqueuses.

Comme l’électrolyseur fabrique en permanence du chlore, il n’y plus de risque d’être à court de produits et le stockage n’est plus nécessaire. Ce système permet des absences prolongées de chez soi, en toute sérénité sans risque majeur de retrouver sa piscine verte, au retour.

De plus, aujourd’hui il est possible d’optimiser le traitement au sel de votre piscine avec des appareils qui vont contrôler le taux de chlore dans votre piscine comme l‘Oxéo de CCEI. Cet appareil va ensuite contrôler votre électrolyseur et sa production. Nous ne sommes plus sur une production continu “tout ou rien” mais sur une production optimisé pour obtenir une eau parfaitement équilibré. Cela à l’avantage de moins sollicité vos électrodes et par conséquent une plus grande longévité de celles ci.

Ce qu’il faut prévoir

Du matériel compatible eau salée

Tout d’abord, assurez vous que l’ensemble de votre installation, pompe de filtration, chauffage piscine, surpresseur, échelle (inox marin ASI 316 L), sont bien compatibles “électrolyseur” pour ne pas être sujets à la corrosion. Si les piscines neuves intègrent généralement ce matériel spécifique, celles plus anciennes devront être préalablement vérifiées, pour s’assurer d’un raccordement de l’électrolyseur sans modification complémentaire. En outre, l’installation au local technique d’un “pool terre” permet de dériver à la terre les courants vagabonds, parfois présents dans l’eau, qui contribuent à l’oxydation naturelle.

Avec une eau calcaire

L’électrolyseur est composé d’une cellule avec des électrodes, celles ci s’entartrent. A moins de disposer d’un électrolyseur autonettoyant avec inversion de polarité, qui détartre automatiquement les électrodes, il faut les tremper plusieurs fois en cours de saison dans une solution acidulée.

Or, force est de constater que les utilisateurs ne sont pas très prompt à cette maintenance, avec pour conséquence de cette négligence : une réduction de la durée de vie des électrodes. D’où l’intérêt d’un modèle autonettoyant.

Rassurez vous, la plupart des pareils d’aujourd’hui ont des cellules autonettoyantes par inversion de polarité.

Un point essentiel : le pH

Il est fortement recommandé d’associer avec un électrolyseur, surtout si l’eau de la piscine est calcaire, un régulateur automatique de pH. En effet, la production d’hypochlorite de sodium par l’électrolyseur modifie le pH à la hausse. Il est donc difficile de réguler soi même le pH de sa piscine lorsqu’on traite sa piscine au sel.

L’installation de l’électrolyseur

L’électrolyseur s’installe au local technique de la piscine. Il se compose d’un boîtier de commandes, relié par un câble à une cellule contenant des électrodes. Le boîtier est fixé au mur et la cellule est raccordée hydrauliquement sur la canalisation des refoulements, en respectant bien son positionnement après chauffage, après électrode de mesure du pH et/ou après surpresseur de nettoyeur automatique, le cas échéants. Suivant  l’électrolyseur, la cellule peut s’installer horizontalement ou verticalement ce qui peut être nécessaire dans certains locaux techniques exigus pour pouvoir installer l’appareil sans difficultés.
En règle générale, la cellule se pose facilement, même après coup, car souvent de faible empattement. Il est conseillé de placer la cellule en By Pass (voir schéma ci dessous).
Concernant le raccordement électrique, certains électrolyseurs doivent être asservis au coffret de le piscine, alors que d’autres, pourvus d’une fiche électrique, sont à brancher sur une prise murale.

Schema installation electrolyseur

Du sel spécial

Un électrolyseur fonctionne avec une quantité de sel comprise généralement entre 3 et 5 g par litre, parfois plus. Aujourd’hui, la technologie nous permet d’avoir des électrolyseurs avec des taux de sel de l’ordre de 1,5 g/l ce qui rend la baignade encore plus agréable.

Ainsi, à titre d’exemple une piscine de 50 m³ reçoit entre 150 et  250 kg, selon les modèles. Ce sel est versé directement dans la piscine, filtration en marche, électrolyseur à l’arrêt, le temps de la dissolution.

Ce sel est un sel raffiné de grande pureté, avec une teneur optimale en calcium et réduite en magnésium. L’excès de magnésium détruit progressivement les couches de protection en ruthénium et en iridium appliquées sur les électrodes, ce qui réduit la durée de vie de ces dernières. Quant au sel ordinaire, son traitement anti-mottant provoque des tâches brunes sur les liners ou les membranes armées. Enfin, certaines pastilles de sel pour piscine intègrent du stabilisant de chlore et il en existe même une avec une fonction 4 en 1, qui assure en plus un rôle anticalcaire et anticorrosion.

Remplacement des électrodes ou de la cellule

La durée de vie des électrodes varie de 4 à 7 ans, parfois plus, selon le soin apporté et l’importance de la sollicitation de l’appareil. Immanquablement, le moment venu, certaines personnes jugent élevé le coût du remplacement. Evidemment ! Ils comparent celui-ci à un traitement manuel au chlore, mais sans tenir compte du confort de baignade et de la liberté de manœuvre que procure ce type de traitement…

Les électrodes se commandent facilement, en communiquant les références de l’appareil, assorties de quelques informations pratiques comme nombre de plaques ou de grille, type de branchement.

Nous sommes toujours à votre écoute et là pour vous conseiller, alors n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 04.93.77.95.96 ou par notre formulaire de contact !!

Vous avez aimé cet article partager le !

One Comment on “Comment traiter sa piscine au sel ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *