Le déshumidificateur pour piscine intérieure ou spa

Quand on a une piscine d'intérieur ou un spa, il est toujours agréable d'avoir une bonne qualité de l'air ambiant. La déshumidification, le chauffage et la ventilation du local doivent être pensés et calibrés, selon des abaques, en fonction des volumes de la pièce, pour maintenir un confort baignade et empêcher la détérioration des éléments constitutifs de la pièce.

La déshumidification et gestion de l'air

  • Le principe :

Le taux d’hygrométrie doit se maintenir entre 60 et 70%. En dessous, nous ressentons une sensation de fraicheur désagréable en sortant du bain. Au dessus, cela provoque moiteur et condensation dans le local, avec des ruissellements des développements de champignons, de moisissures, de salpêtre et de corrosion sur les parties métalliques.

Pour le choix de l’appareil, doivent être pris en considération : la surface du bassin de piscine, le volume du local, le nombre de baigneurs, les températures de l’eau et de l’air, les surfaces vitrées, la hauteur sous plafond, si le plan d’eau est couvert ou non, la présence ou non d’un spa (il faut alors cumuler sa surface avec celle du bassin),d’une cascade, d’un système de balnéothérapie, d’un débordement…

L’air humide et chaud contenu dans une pièce, est transformé par le déshumidificateur à l’état liquide (condensation) en cédant sa chaleur.

Alors que l’eau ainsi produite est évacuée, cet air devenu de fait plus chaud et sec est alors renvoyé au local.

Par exemple, une piscine de 32m2, chauffée entre 26 et 28°C, dans un local entre 27 et 29°C, avec un taux d’hygrométrie de 65%, évapore entre 4 et 6 litres par heure.

Trois grands types de déshumidificateurs

  • La console d’ambiance :

Compact, cet appareil monobloc se pose ou se suspend dans le local de la piscine, à plus de 2m de la piscine pour des raisons de sécurité (enveloppe de protection). Plus il sera proche des baies vitrée, mieux il traitera les phénomènes de condensation. C’est une solution simple et économique qui trouve cependant ses limites lorsque les vitrages sont importants.

  • Le déshumidificateur encastré :

Cet appareil est installé sous un plafond ou en traversée de paroi dans un local mitoyen ou à l’extérieur. Il à un débit d’air plus important que le modèle précédent  et peut ainsi gérer de plus grand volumes. La grille de soufflage est orientable vers des parois froides (vitrages) où se trouve la condensation. C’est une bonne solution si la locale piscine est un peu exigu. Comme il est encastré, le problème de la sécurité électrique est résolu.

En revanche, dans certaines configurations de bassins et de lieux, il peut ne pas être suffisant pour combattre le point de rosée.

  • La centrale par réseau de gaines :

Une console de déshumidification est installée dans un local technique à proximité. Elle est reliée à un ensemble de gaines encastrées. Du coup, ne sont perceptible que les grilles de soufflage le long des baies vitrées. Cette solution est idéale pour des installations importantes (grand bassin, grand volume d’air). L’air sec qui ressort de cette centrale peut être envoyé en plusieurs points de la pièce.

C’est le moyen efficace de traiter la condensation le long des parois vitrées.

Découvrez notre gamme de déshumidificateurs piscines et spas.

Le chauffage de la piscine

  • Le chauffage de l’eau

Réchauffeur électrique, échangeur de température, pompe à chaleur de piscine ou non avec des panneaux solaires, le chauffage de la piscine est ouvert à tous types de solutions.

 

  • Le chauffage de l’air

Le chauffage de l’air doit se faire d’abord par un système traditionnel de chauffage maison, auquel des appoints sont envisageables pour répondre ponctuellement à la demande, notamment en présence de baigneurs. Des résistances électriques sont alors incorporables dans l’appareil de déshumidification avant le soufflage de l’air chaud et sec.

Une batterie d’eau chaude est une autre solution d’appoint : un radiateur dans lequel circule de l’eau chaude est intégré au déshumidificateur, avant le soufflage. Il se connecte à une chaudière, à une pompe à chaleur, à une géothermie…

 

  • La ventilation

La ventilation de la pièce est indispensable pour le renouvellement d’air hygiénique. Elle se présentera, selon les volumes de la pièce, sous la forme d’une ventilation motorisée contrôlée ou d’un extracteur mural ou en toiture.

Elle participe de fait à l’évacuation d’une partie de l’humidité contenue dans l’air.

N'hésitez pas à nous contacter pour toute question.