Comment chauffer votre piscine extérieure ?

De plus en plus de personnes souhaitent chauffer leur piscine. Pour leur confort, mais aussi pour profiter de la piscine plus longtemps. Mais quel système de chauffage choisir idéalement ? Et quelle puissance énergétique est recommandée ? Nous vous exposons quelques principes et technologies.

 

Les principes

Nager à l'extérieur

Afin d'étendre la saison des baignades d'avril à octobre, il est nécessaire de chauffer l'eau de la piscine. La température souhaitée pour l'eau de la piscine dépendra des préférences personnelles de chacun. La plupart des personnes trouvent qu'une eau à 27-28°C est plus agréable pour nager. C'est donc cette température que nous avons choisie comme norme.

 

L'isolation paye !

Pour chauffer une piscine, il faut que l'énergie apportée soit supérieure à l'énergie perdue. Lorsque l'air extérieur est plus frais, l'eau de piscine perd continuellement de la chaleur. Cette déperdition s'opère à 90% via la surface : environ 50% par évaporation, 20% par convestion et 20% par rayonnement. Les mouvements de l'eau, dus aux nageurs ou au vent, accroissent encore les pertes de chaleur (un peu comme une boisson chaude que l'on agite).

Limiter la perte d'énergie en isolant est donc la première recommandation. Une simple bâche étanche empêchant l'évaporation limitera déjà les déperditions d'énergie de moitié lorsque la piscine n'est pas utilisée. Si vous couvrez la piscine avec du matériel isolant vous pourrez également contrer la convection et le rayonnement et limiterez davantage encore les pertes de chaleur. Mais vous pouvez encore aller plus loin. Une couverture solaire pourra chauffer l'eau de votre piscine en absorbant la chaleur du soleil. Vous pourrez ainsi gagner quelques degrés supplémentaires.

 

Prix de l'énergie

Les prix de l'énergie -qu'il s'agisse du gaz ou de l'électricité- ont fortement augmenté ces dernières années.

 

Combien de kW ?

Pour réchauffer 1 m3 d'eau de 1°C, il faut 1,163 kW d'énergie (thermique).

Pour réchauffer une piscine de 70 m3 de 1°C, vous avez donc besoin de 81,4 kW. Si vous souhaitez chauffer la piscine en une heure, vous avez besoin d'une puissance de 81,4 kWh. Mais si vous n'êtes pas pressé(e), une source de chaleur de puissance inférieur suffira.

La vitesse à laquelle vous souhaitez chauffer la piscine pourra être déterminante dans le choix du système de chauffage.

Pour porter l'eau d'une piscine de 70 m3 de 10°C (température de l'eau à distribution) à 28°C, au début de la saison des baignades, par exemple, il ne vous faudra que 18 heures avec une pompe à chaleur de 81,4 kWh. Mais une source de chaleur moins puissante pourrait également faire l'affaire. Avec 15 kWh, vous chaufferez cette même piscine en 98 heures, c'est-à-dire quatre jours. Attention : dans la pratique, le délai sera plus long car il faudra également composer les déperditions de chaleur, aussi bonne votre isolation soit elle.

Si vous souhaitez pouvoir chauffer votre piscine rapidement - disons en un jour - vous devez acquérir une pompe à chaleur puissante. La rapidité peut être un critère important pour une piscine de seconde résidence, dont vous ne profitez que de temps en temps et que vous souhaiterez donc rendre "opérationnelle" rapidement.

Pour le reste, la puissance énergétique devra être suffisante pour maintenir la température de l'eau durant la saison des baignades. Le refroidissement - de quelques degrés pour autant que vous utilisiez une couverture isolante - s'opère surtout la nuit. Dans notre exemple d'une piscine de 70 m3, une pompe à chaleur de 15 kWh suffira pour maintenir la température durant la nuit.

 

Les appareils de chauffage pour piscine

 

Pompe à chaleur pour piscine : un haut rendement

Une pompe à chaleur pour piscine prélève l'énergie dans l'air. Elle fait évaporer l'humidité présente dans l'air et la fait ensuite condenser sous pression. Ce processus dégage de la chaleur. La pompe à chaleur restitue cette chaleur à l'eau de la piscine. Le principal avantage d'une pompe à chaleur est son rendement. Elle fonctionne à l'électricité mais est beaucoup plus efficace qu'un mode de chauffage traditionnel.

Par kW d'électricité utilisé, la pompe produit 4 à 5 kWh de chaleur (coefficient de performance COP=4 à 5). C'est quatre à cinq fois mieux qu'une résistance électrique classique ne produisant que 1 kW de chaleur pour 1 kW de consommation électrique (COP=1).

Dans le cas d'une piscine de 70 m3, une pompe à chaleur de 15 kWh ne consommera que 3 à 3,75 kWh d'électricité. Notez toutefois qu'avec une pompe à chaleur, il ne faut pas "sous-dimensionner". Supposons que vous ayez une pompe à chaleur d'une puissance de 8 kWh pour 70 m3 d'eau : il vous faudrait 10 à 12 heures pour augmenter la température de 1 °C. Cela ne vous avancera guère car l'eau se refroidirait aussi vite...

Découvrir notre gamme de pompes à chaleur de piscine

 

Comparer des pompes à chaleur ?

Le rendement d'une pompe à chaleur de piscine est variable. Il dépend de la température de l'eau à chauffer : plus l'eau est froide par rapport à l'air ambiant, plus la pompe pourra transmettre de la chaleur. La température extérieure et l'humidité de l'air ont également une grande influence sur le fonctionnement de la pompe. Celle ci pourra en effet tirer beaucoup plus de chaleur d'un air humide que d'un air sec. La différence d'eeficacité en fonction des conditions climatiques peut facilement atteindre 30 %.

Lorsque vous comparez les différentes marques de pompes à chaleur, soyez donc attentif aux résultats de test publiés (puissance en kW). Les conditions de test peuvent différer considérablement et avoir une influence importante sur le rendement de la pompe à chaleur.

Sur Home Piscine, vous trouverez des pompes à chaleur Hayward, des pompes Kripsol, des pompes à chaleur Poolex, et bien d'autres encore.

 

L'échangeur de chaleur : rapidité

Les échangeurs de chaleur amènent la chaleur de l'eau du chauffage central vers l'eau de la piscine. Leur puissance est supérieure à celle des pompes à chaleur. C'est un avantage pour les utilisateurs qui souhaitent un mode de chauffage rapide. Un échangeur de chaleur de 60 kW portera l'eau d'une piscine de 70 m3 de 10°C à 28°C en 24 h (soit 0,75°C/heure). La consommation d'énergie sera toutefois nettement supérieure. Le coût dépendra néanmoins de l'économie du chauffage central : s'agit il d'une chaudière au gaz ou au mazout ou d'un système combiné avec énergie solaire ? Cette économie devra être prise en considération.

 

Capteurs solaires :

Ecoteam avec pompe à chaleur

Des capteurs solaires noirs sous forme de panneaux ou de sphères transmettent la chaleur du soleil à l'eau qui circule dans le dispositif. L'énergie ainsi collectée est entièrement gratuite. Mais le rendement est variable et souvent insuffisant pour recourir uniquement à ce seul système de chauffage pour la piscine.

Une pompe à chaleur prenant le relais des capteurs solaires lorsque l'ensoleillement est insuffisant est une bonne solution, souvent choisie.

 

Chauffage électrique pour piscine :

Ils sont bon marché à l'achat

Un chauffage de piscine électrique classique demeure une option pour les petites piscines ou les spas, en guise de compléments à des panneaux solaires, par exemple.

L'avantage de ces appareils est qu'il sont meilleur marché à l'achat et très faciles à installer. L'inconvénient est qu'ils consomment beaucoup et que leur coefficient de performance (COP) de 1 (1kW de consommation électrique pour 1 kW de chauffage de l'eau) est faible.