Les fuites dans une piscine hors sol ou enterrée

Lorsqu'on a une piscine hors sol ou enterrée, le niveau d'eau est un des éléments à surveiller. Un niveau d’eau de piscine qui baisse n’est fort heureusement pas systématiquement synonyme de fuite, même si cette éventualité n’est pas à rejeter pour autant. Aussi, avant d’imaginer le pire, est il bon de connaître et de reconnaître les raisons d’une telle baisse.

En l’absence de fuite dans sa piscine

  • En intersaison, avec le phénomène d’évaporation, le niveau d’eau d'une piscine peut diminuer journellement de 0.5 à 1 cm, voire, 2 cm, lorsque le différentiel de température extérieure entre le jour (chaleur) et la nuit (fraicheur) est important. Et cela sera d’autant plus remarquable que la piscine sera implantée en région ventée, sans protection. Couvrir le plan d’eau est une réponse, à compléter, pour se protéger du vent, par des haies, des massifs d’arbres ou d’arbustes, des murs, voire une modification du profil du terrain.
  • Un lavage du filtre par une tierce personne, sans qu’en soit averti l’habituel responsable, inquiètera ce dernier car une telle opération prodiguée sur un bassin de 10Mx5M, par exemple, peut provoquer une baisse d’environ 1 à 2 cm. Rapporter ce qui a été fait et quand, sur un cahier ou un tableau à proximité de la filtration, évitera ce type de déconvenue.
  • Les jeunes adeptes de plongeons et de « bombes » à répétition, engendrent à eux seuls une perte d’eau non négligeable due aux éclaboussures et à leurs sorties répétées du bassin avec des maillots de bain ou shorts de plages gorgés d’eau.

En présence d’une fuite

Fuite au local technique

  • A moyen ou long terme, à force de sollicitations, la vanne multivoies d’un filtre à sable ou à diatomées peut présenter une usure du joint interne d’étanchéité. Or, comme elle est reliée à un circuit égout pour les évacuations des eaux de lavages, il arrive parfois, en, mode filtration, qu’un timide filet d’eau s’échappe par là.
  • La vidange située au point bas des cuves de filtre (à sable, à diatomées ou à cartouche) est parfois, raccordée à une évacuation d’eau avec un robinet d’arrêt pour des raisons de commodités. Le cas échéant, assurez-vous que ce robinet ferme, étanche.
  • De constantes traces d’eau par terre dans le local doivent vous alerter. Déterminez en la provenance pour y remédier. Mais encore faut il que le sol ne soit pas poreux ou équipé d’une bonde d’évacuation. Nous avons ainsi le souvenir d’une pompe dont la garniture mécanique (joint céramique d’étanchéité entre la partie hydraulique et l’axe du moteur) était usée. Pompe en marche, de l’eau s’écoulait sans que cela soit visible, car le local était gravillonné. Seul le passage de la main au dessous, vers la turbine, a permis de détecter un suintement.


Fuite au bassin

A défaut de causes comme énoncées précédemment, l’investigation doit alors se porter sur le bassin. A moins d’un indice flagrant (trou, fente, fissure, etc.), bien malin celui qui d’un examen visuel du bassin, déterminera avec certitude l’endroit de la fuite. Aussi , la méthode ,certes archaïque et parfois longue mais qui a fait ses preuves, consiste-t-elle à laisser descendre par gravité le niveau d’eau jusqu’à sa stabilisation. Tout ce qui se situera au dessus pourra être écarté, pour porter son attention à la périphérie de nouvelle ligne d’eau :

  • La pièce scellée qui en est proche-ou sa canalisation enterrée- ne serait elle pas endommagée ? Si le niveau stagne à hauteur d’un projecteur, son presse-étoupe qui épouse le câble électrique à l’intérieur de la niche, est il toujours bien étanche ?
  • Avec un bassin béton revêtu de carrelage, peinture, silco-marbreux, etc., n’y a-t-il pas une ou plusieurs fissures localisées là où le niveau s’est stabilisé ?
  • Si l’étanchéité de la piscine est de type liner, membrane armée ou polyester armé, vérifiez le serrage des vis des brides d’étanchéité en vous assurant qu’aucune d’entre elles ne tourne dans le vide et aussi qu’il n’y ait pas d’accroc, d’entaille, de trou…sur le revêtement.


Fuite en zone enterrée

Localiser une fuite dans le sol est délicat et pourtant indispensable pour creuser au strict minimum. Une épreuve sous pression des canalisations permet d’isoler le circuit défaillant.
Un examen attentif des alentours de la piscine met parfois en exergue une zone humide (gazon très vert) inhabituelle en période de sécheresse ou un affaissement anormal de la plage. C’est généralement le signe d’un comportement anormal dans le sol, comme une présence importante d’eau en sous sol à cet endroit.


Une tuyauterie fendue – après un gel sur une piscine non hivernée notamment, ou un remblaiement des tuyauteries bâclé - fausse les pistes. Selon que la pompe de filtration ou que le suppresseur d’un balai automatique soit ou non en action, la pression à l’intérieur des tuyauteries existe ou s’annule.


Avec le moteur en marche, la fêlure se dilate sous la pression et laisse s’échapper dans le terrain une partie de l’eau véhiculée par la canalisation.


En revanche, au repos, ce type de cassure n’est pas sollicitée d’où souvent une perte insignifiante, imperceptible. C’est la raison pour laquelle tout essai doit être accompagné de marques à hauteurs de niveaux d’eau, à l’aide d’un crayon gras, en tenant compte, à espaces réguliers, des plages où la filtration et /ou le suppresseur sont en route, et où ils sont à l’arrêt.

Terminons sur une note rassurante, en précisant qu’il est très rare qu’une fuite provienne d’une bonde de fond.

Découvrez notre gamme de plomberie pour piscine et pièces détachées de piscine.

 

En poursuivant votre navigation vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins techniques et statistiques.  Politique de confidentialité