Les algues dans votre piscine hors sol ou enterrée

Les algues dans une piscine sont la façade visible d’une eau mal entretenue, tant au niveau de la filtration que celui des traitements.

Les parois et fond deviennent glissants, l’eau se trouble et se colore le plus souvent d’un « magnifique » vert caraïbes pour, en quelques jours (selon la température de l’eau) évoluer vers un « vert épinard » opaque. On ne peut plus alors discerner le fond de la piscine, y compris les marches d’échelle ou d’escalier. Il existe des milliers d’espèces d’algues de formes et d’apparences variées : vertes, brunes, moutarde… Si les algues ne sont pas directement dangereuses, elles servent de nourriture aux bactéries et constituent des conditions de glissade, principalement dans les marches d’escalier, les plages immergées, les petits bains… Enfin, l’absence de transparence de l’eau empêche tout contrôle vis-à-vis de baigneurs en danger. A ce stade opaque, la reprise en main de cette eau demandera énergie, temps et produits à fortes doses.

Les traitements chimiques de l'eau de sa piscine permettent de prévenir la formation des algues en agissant, soit :

  • Par action algistatique : elle enraye la prolifération
  • Par action algicide : elle détruit les algues.


En présence d’une teneur suffisante en chlore actif, dans une piscine bien recyclée, il y a également action algistatique.

Toutefois, n’étant pas possible de maintenir partout et en permanence dans le bassin un taux de chlore constant, et du fait de certaines algues plus résistantes, il est nécessaire de procéder à des chlorations de choc ou toute autre action algicide : certains ammoniums quaternaires, certains polymères, de l’oxygène actif, des formules spécifiques…

La prolifération des algues est d’autant plus rapide qu’elle est stimulée par un temps chaud (+ de 20 ° C), un fort ensoleillement, une importante fréquentation des baigneurs, une eau chargée, ancienne, non « allégée » par une quantité importante d’eau neuve (minimum 30 % par an) et un niveau insuffisant de désinfectant.

Lutte préventive contre les algues dans une piscine

  • Maintenir le pH à 7,2 – 7,4. En effet, les algues évoluent plus difficilement dans un pH bas, proche de l’acidité.
  • Avoir une filtration de piscine performante (suffisamment d’heures par jour et une excellente finesse). C’est ainsi qu’un filtre à sable doit absolument recevoir un floculant (pour une piscine familiale : cartouches floculantes placées dans le skimmer) pour amener sa finesse de filtration à environ 10 microns au lieu de 30 à 40 microns.

Acquérir un régulateur de pH pour votre piscine

Découvrir nos différents systèmes de filtration pour piscine.


En piscine familiale, afin d’éviter des apports massifs de chlore et que les algues ne s’habituent aux petites doses de chlore ou de brome, il est courant de compléter les traitements désinfectants par l’apport régulier d’un algicide qui, par son type de formulation, agira sur les algues par « étouffement ». Le processus est en fait plus complexe mais la connaissance détaillée sur ce sujet n’apporterait rien de plus dans la manière de traiter.

Les compositions algicides sont très variées. Certaines ne peuvent convenir aux filtres à diatomées et à cartouches qui seraient rapidement colmatés. Alors que la plupart n’agissent que préventivement, quelques unes ont également des effets curatifs.

Si des algicides de types ammoniums quaternaires peuvent produire de la mousse, entre autres lors de l’emploi d’un appareil de nage à contre courant, il en existe qui ne présentent pas cet inconvénient.

Méfiez vous des anti-algues bon marché qui ne peuvent souvent qu’être la preuve d’une très faible concentration en matière active. Il n’y a pas de législation en la matière et tout peut se vendre ! Ne vous étonnez pas alors que votre traitement reste inopérant !

Lutte curative contre les algues

Que faire si l’eau de votre piscine devient trouble puis verte ?

1er cas : parois et fond glissants, eau claire

La première manifestation d’algues dans les piscines concerne les parois et fond devenus glissants et « poisseux », se couvrant localement de grandes taches vertes.

  1. Avant même que l’eau ne devienne verte, il y a lieu, sans attendre, de procéder à traitement curatif (et non préventif puisque les algues sont déjà présentes). Cela veut dire que les anti-algues liquides préventifs (à base d’ammonium quaternaire) ne peuvent plus faire grand-chose.
    On utilisera donc :
    • chlore (ou brome) à forte dose, avec des formules à dissolution rapide qui peuvent agir immédiatement (pastilles, granulés).
    • peroxyde d’hydrogène liquide,
    • oxygène actif solide, soit seul pour régénérer et renforcer le chlore ou le brome, soit en association avec un anti-algues puissant.
  2. Brosser parois et fond afin que les algues fixées soient mélangées à l’eau nouvellement traitée.
  3. Baisser au maximum le pH (7,0 voire 6,8) car les algues évoluent très mal dans un pH bas.
  4. Augmenter le temps de filtration, nettoyer si nécessaire le filtre pour le rendre plus performant et maintenir une excellente finesse de filtration.



2e cas : fond encore visible, eau verte

On peut utiliser un appareil de nettoyage automatique. Mais attention au colmatage très rapide du filtre qui nécessite plusieurs lavages durant cette opération. Une surveillance permanente est alors indispensable.

3e  cas : fond invisible, eau vert épinard.

Les grands moyens devront être utilisés pour arrêter cette prolifération d’algues.

  • Baisser le pH à 6,8 – 7,0,
  • Passer lentement le balai aspirateur manuel en envoyant à l’égout et remonter le niveau d’eau,
  • Brosser l’ensemble du bassin,
  • Traiter l’eau (voir 1er cas) en augmentant les doses,
  • Filtrer en continu jour et nuit. Laver le filtre dès qu’il est colmaté (au manomètre : 400 g de plus que la normale). Au début, il se peut que ce lavage soit de nouveau nécessaire quelques heures après,
  • Si l’eau est traitée au chlore stabilisé, s’assurer (analyse) que le stabilisant (acide isocyanurique) n’est pas en excédant (+ de 75 mg/l) et ne bloque pas totalement l’action du chlore. Si c’est le cas, vider une partie de l’eau pour déconcentrer et rendre à nouveau le chlore actif,
  • Lorsque l’eau n’est plus verte mais est devenue laiteuse (algues mortes), procéder à une floculation de l’eau de la piscine.

 

Retrouvez tous nos produits anti algues. 

Découvrez également nos couvertures et bâches pour piscine pour la protéger de l'hiver ou gagner en température.